Un séminaire animé par l’historienne Aude Mairey.

« Depuis quelques décennies, le médiévalisme, que l’on peut définir à la suite de Louise d’Arcens comme « la réception, l’interprétation ou la recréation du Moyen Âge européen dans les cultures post-médiévales », est devenue
une discipline à part entière, d’abord dans les pays anglophones puis dans l’ensemble de l’Europe occidentale (pour ne s’en tenir qu’à elle). Le champ est vaste : de Victor Hugo à J.R.R. Tolkien, de la recréation d’une architecture néo-gothique aux jeux vidéos populaires, de l’anneau de Jeanne d’Arc à la reconstitution de batailles médiévales, les usages contemporains du Moyen Âge sont nombreux – littéraires, cinématographiques, ludiques, mais aussi politique… Pourtant, alors que nos collègues littéraires ont été les premiers à s’emparer de ce champ au sein du monde universitaire, cela n’a pas été le cas (ou à peine) pour les historiens. Ce séminaire se propose donc d’envisager, en complémentarité avec les autres disciplines, tant l’histoire du médiévalisme que la diversité de ses usages actuels.
Les séances sont ouvertes à tous et se tiendront le vendredi de 14h à 16h en salle Perroy, à la Sorbonne.
Programme 2018-2019 (2nd semestre) :

  • 18 janvier 2019 – Introduction – Histoire du médiévalisme, 1, Aude Mairey.
  • 1er février 2019 – Introduction – Histoire du médiévalisme, 2, Aude Mairey
  • 22 février 2019 – Médiévalisme et politique, intervenant : Joseph Morsel (Université Paris 1)
  • 22 mars 2019 – Médiévalisme et cinéma, intervenant : William Blanc (médiéviste indépendant)
  • 5 avril 2019 – Les usages ludiques du passé : Le médiévalisme dans les jeux contemporains, intervenant : Laurent Di Filippo (DynamE, Université de Strasbourg/CREM, Université de Lorraine).
  • 19 avril 2019 – Médiévalisme et littérature, intervenant : Vincent Ferré (Université de Paris Est-Créteil).

Attention : si vous n’êtes pas inscrit dans une des universités de la Sorbonne ou à la Bibliothèque, il faut impérativement le signaler à cette adresse : aude.mairey@univ-paris1.fr, car pour des raisons de sécurité, le recteur de Paris exige une liste des invités pour chaque manifestation ayant lieu à la Sorbonne. »