Nous profitons des fêtes médiévales de Bayeux pour aller voir la fameuse tapisserie de Bayeux (qui est en réalité une broderie). Nous avons été accompagné par l’historien François Neveu, coauteur, avec Pierre Boué de l’excellent ouvrage : La tapisserie de Bayeux mystères et révélations d’une broderie du Moyen Âge. Il accepté de commenter pour vous de bout en bout cet objet iconographique d’exception, lié à l’histoire de Guillaume le Conquérant et de la bataille d’Hastings.
Bonne écoute :

Pour en savoir plus sur les chevaux de la broderie de Bayeux, lire l’article passionnant de Pierre Bouet, « Les chevaux de la tapisserie de Bayeux », disponible en ligne à cette adresse : http://journals.openedition.org/insitu/11967

Pour en savoir plus sur les usages contemporains de la tapisserie, n’hésitez pas à lire le très bel article de Patrick Pecatte : « Les références visuelles à la Tapisserie de Bayeux dans la culture populaire » disponible à cette adresse :
http://dejavu.hypotheses.org/1068

« Les dessinateurs de la tapisserie de Bayeux étaient de véritables amoureux des chevaux qui figurent en nombre sur cette broderie (près de 200). Ces animaux sont dessinés avec une extrême précision, qui nous permet de connaître les différentes pièces du harnachement et les techniques du combat à cheval, dont les Normands étaient les spécialistes. On doit également porter un regard esthétique sur la façon dont tous ces chevaux ont été représentés et mis en scène : les artistes de la tapisserie avaient leurs propres techniques pour représenter le mouvement et la perspective, notamment dans les scènes de bataille. La tapisserie est loin de répondre à toutes nos interrogations : les sources historiographiques doivent être mises à contribution pour que nous puissions mieux apprécier ce que fut, en ce milieu du XIe siècle, la société normande, où le cheval occupait une place de choix. »

Pour voir la broderie de Bayeux, rendez-vous sur le site du musée de Bayeux : http://www.bayeuxmuseum.com/la_tapisserie_de_bayeux.html

Merci à Exomène, le brodeur normand des fichiers audio, qui a dû faire avec des conditions d’enregistrement un peu précaires (dont nous nous excusons).

La tapisserie de Bayeux : la mort d'Harold
Tapisserie de Bayeux – Scène 57 : La mort d’Harold

William Blanc