Après avoir évoqué la Bohême médiévale puis la figure de Jan Hus dans une précédente émission, nous allons maintenant parler de l’hérésie hussite qui fit trembler l’empire sur ses bases au début du XVe siècle. Il s’agit en effet de la seule révolte religieuse (et populaire) à avoir mis en échec les croisades qui seront lancées contre elle, notamment grâce à ses techniques de combat novatrices faisant appel à des chariots de guerre hérissés d’armes à feu. Grâce à ces tactiques nouvelles, les troupes hussites ont pu mettre en déroute des armés de chevaliers. Pour partir à la découverte de cet épisode fascinant du Moyen âge, nous avons interviewé de nouveau Jan Sekal qui a travaillé sur l’histoire tchèque.
Bonne écoute :

Merci à Exomene pour le montage de l’émission.

Pour en savoir plus sur les hussites :
Jan Biederman, « L’art militaire dans les ordonnances tchèques du xve siècle et son évolution : la doctrine du Wagenburg comme résultat de la pratique », Médiévales, 67, automne 2014. URL : http://journals.openedition.org/medievales/7408

« Les chariots de guerre et la forteresse des chariots – Wagenburg – formaient la base de la tactique militaire des armées hussites. Cette dernière fascinait les pays voisins à tel point qu’elle était généralement considérée comme une nouveauté. En réalité, les chariots de guerres hussites représentaient une variante spécifique de chariots de transport, qui faisaient couramment partie du train des armées dès le haut Moyen Âge. […] La révolution hussite et les premiers combats au cours des années 1419-1421 provoquèrent un changement. Étant donnée la tactique contemporaine, les utraquistes se retrouvèrent désavantagés. Leur force principale était formée par les paysans et les populations urbaines, avec un niveau d’armement très variable. Malgré la présence de nombreux gentils­hommes issus de la petite noblesse, les hussites ne disposaient que d’une petite cavalerie, en particulier pour la cavalerie lourde. »

Les chariot de guerre hussites dans une enluminure
Les chariot de guerre hussites dans une enluminure du XVe siècle

Cet article fait partie d’un numéro spécial de la revue Médiévale consacrée à la Bohème à la fin du Moyen âge, à lire en cliquant sur ce lien : https://journals.openedition.org/medievales/7318

William Blanc