Catégorie : Fréquence médiévale

Fréquence médiévale : l’Irlande au début du Moyen Âge

L’Irlande au début du Moyen Âge est un territoire particulier. Jamais conquise par les Romains, jamais unifiée autour d’un monarque, l’île développe vite une forme originale de christianisme où les…

L’Irlande au début du Moyen Âge est un territoire particulier. Jamais conquise par les Romains, jamais unifiée autour d’un monarque, l’île développe vite une forme originale de christianisme où les structures épiscopales sont calquées sur les monastères (avec notamment des abbés-évêques) et des moines mariés. S’ajoute à cela une forte présence viking dès le IXe siècle,notamment à Dublin. Pour nous parler de cette histoire fascinante, nous avons le plaisir de recevoir Mathilde Jourdan, doctorante à l’université Paris 1.
Bonne écoute (en sirotant une petite stout locale, évidemment)

livre_de_Kells_Fol114rArrestOfChrist
Le Livre de Kells, IXe siècle, folio 114, l’arrestation du Christ. Ce manuscrit a été réalisé dans le monastère de Kells, en Irlande.

A lire, pour celles et ceux qui voudraient aller plus loin : Viron Olivier, « Géopolitique de l’Irlande médiévale (600-1200) », Hypothèses, 2002/1 (5), p. 27-38.

Le Grianan d’Aileach, centre politique et culturel irlandais médiéval.

Merci à Exomène (qui vient de se resservir une stout, le coquin !) pour le montage.

William « Fighting Irish » Blanc

Aucun commentaire sur Fréquence médiévale : l’Irlande au début du Moyen Âge

Fréquence médiévale : les royaumes mérovingiens

De Clovis à Dagobert, l’histoire des Mérovingiens a souvent été résumée à une série d’images d’Épinal, entre vase de Soissons et rois fainéants. Mais que sait-on réellement de cette période…

De Clovis à Dagobert, l’histoire des Mérovingiens a souvent été résumée à une série d’images d’Épinal, entre vase de Soissons et rois fainéants. Mais que sait-on réellement de cette période ? Pour en apprendre plus, nous avons invité au micro de Fréquence médiévale l’historien Bruno Dumézil qui écrit une BD passionnante (illustrée par Hugues Micol), Les Temps Barbares, publiée dans la collection L’Histoire dessinée de la France.
Bonne lecture et bonne écoute :

Pour en savoir plus sur les Mérovingiens, vous pouvez lire un extrait de la bande dessinée Les Temps Barbares en cliquant sur ce lien.

Merci à Exomène, le lanceur de francisque le plus rapide à l’ouest du Pecos, pour le montage

William Blanc

Aucun commentaire sur Fréquence médiévale : les royaumes mérovingiens

Fréquence médiévale : la danse au Moyen Âge

Comment danse-t-on au Moyen âge ? Qui danse, et quoi ? Autant de fascinantes questions qui nous ont poussés à inviter au micro de Fréquence médiévale Adrien Belgrano, doctorant en…

Comment danse-t-on au Moyen âge ? Qui danse, et quoi ? Autant de fascinantes questions qui nous ont poussés à inviter au micro de Fréquence médiévale Adrien Belgrano, doctorant en histoire médiévale qui consacre sa thèse à la question. Avec lui, vous serez surpris d’apprendre, comme nous, que les moines et les prêtres dansaient (eh oui !)
Bonne écoute :

Adrien nous a également conseillé cette vidéo d’une troupe reconstituant une danse de cour de l’Italie du XVe siècle :

Merci à Exomène, le pogoteur de la cour bourguignonne, pour le montage.

La danse au Moyen âge sur une peinture murale.

William Blanc

Aucun commentaire sur Fréquence médiévale : la danse au Moyen Âge

Fréquence médiévale : épées, haches et lances au Moyen âge.

L’épée ou la hache du chevalier est immanquablement attachée à l’image que nous avons du Moyen Âge (pensez à Excalibur et aux épées légendaires dont nous avons parlé ici). Mais…

L'épée Joyeuse, dite "épée de Charlemagne"
L’épée Joyeuse, dite « épée de Charlemagne »

L’épée ou la hache du chevalier est immanquablement attachée à l’image que nous avons du Moyen Âge (pensez à Excalibur et aux épées légendaires dont nous avons parlé ici). Mais comment se fabriquait une épée ou une hache à l’époque féodale ? Comment la maniait-on ? Pour en savoir plus, nous avons eu le plaisir d’interviewer Fabrice Cognot, docteur en archéologie qui, au cours de sa thèse, s’est livré à un travail de reconstitution des gestes liés à l’épée, en forgeant des armes à la manière médiévale puis, en pratiquant les arts martiaux historiques européens.
Bonne écoute.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à télécharger la thèse (« L’armement médiéval : les armes blanches dans lescollections bourguignonnes. Xe – XVe siècles. ») de Fabrice Cognot dans son intégralité en suivant ce lien.
Fabrice Cognot est aussi forgeron et coutelier professionnel. Pour voir son travail, n’hésitez pas à vous rendre sur son site : http://www.historicalbladesmith.com/
Merci à Exomène, le maître d’arme des MP3, pour le montage et les séances de joutes à Pendragon !

William Blanc

Un commentaire sur Fréquence médiévale : épées, haches et lances au Moyen âge.

Fréquence médiévale : mines et mineurs du Moyen âge

Un village fantôme, jadis peuplé de mineur, maintenant abandonné. Non, vous n’êtes pas dans un western, mais dans le Dauphiné médiéval, à Brandes. Ce site archéologique, fouillé depuis de nombreuses…

IMAGE 1 : Les vestiges de l'église de Brandes, sans doute l'un des plus hauts lieux de culte médiévaux jamais retrouvés en Occident.
IMAGE 1 : Les vestiges de l’église Saint-Nicolas de Brandes, sans doute l’un des plus hauts lieux de culte médiévaux jamais retrouvés en Occident (cliché F. Peloux).

Un village fantôme, jadis peuplé de mineur, maintenant abandonné. Non, vous n’êtes pas dans un western, mais dans le Dauphiné médiéval, à Brandes. Ce site archéologique, fouillé depuis de nombreuses années, est situé à 1800 mètres d’altitude, ce qui fait de lui le plus hameau médiéval jamais retrouvé.
Pour parler de cet étrange sujet, de ces mineurs du Moyen âge, Fréquence médiévale a eu le plaisir de recevoir Fernand Peloux, l’un des auteurs, avec Marie-Christine Bailly-Maître et Hélène Viallet, du livre L’histoire si curieuse des mines de Brandes (PUG, 2015).
Bonne écoute.

À lire également sur le même sujet : Marie-Christine Bailly-Maître, L’argent : du minerai au pouvoir dans la France médiévale (Picard, 2002).
Vous pouvez également, cet hiver (et cet été) visiter le musée d’Huez et de l’Oisans, qui consacre une exposition aux mines d’argent du Moyen Âge.
Merci à Exomène de s’être aventuré dans les sombres galeries de la technique pour monter cette émission.

William Blanc

IMAGE 2 : Le site du village médiéval de Brandes, avec, au fond, la station moderne de l'Alpe d'Huez.
IMAGE 2 : Vue sur le village de Brandes, chaque creux correspond à une maison. Les traces blanches constituent les traces des anciens monticules de baryte, minéral dans lequel se trouve le plomb argentifère qui a été exploité. Au loin, la station de l’Alpe-d-Huez, qui a entraîné la destruction de nombreux vestiges. (cliché F. Peloux)
IMAGE_3_couverture_brandes
Aucun commentaire sur Fréquence médiévale : mines et mineurs du Moyen âge

Fréquence médiévale : François d’Assise et les Franciscains

François d’Assise (1181 ou 1182-1226) est sans doute l’un des plus fascinants personnages du Moyen âge. Fondateur d’un des plus importants ordres mendiants (vers 1210) sans jamais en prendre la…

François d’Assise (1181 ou 1182-1226) est sans doute l’un des plus fascinants personnages du Moyen âge. Fondateur d’un des plus importants ordres mendiants (vers 1210) sans jamais en prendre la tête, sa vie s’inscrit dans un contexte d’affirmation du pouvoir de l’Église suite à la réforme grégorienne (rappelez-vous, nous en avons parlé ici). Ses enseignements sont autant une critique qu’un soutien à l’autorité cléricale. Une contradiction que devra affronter l’ordre franciscain après la mort de son fondateur, menant une scission au début du XIVe siècle entre les conventuels et les spirituels. Plus tard, François et les franciscains continueront de fasciner, que ce soit au cinéma (voir le superbe film de Roberto Rosselini, Les Onze Fioretti de François d’Assise – 1951), dans la politique contemporaine, mais aussi dans l’Église. Ce n’est en effet pas un hasard si le pape actuel s’appelle… François.
Une émission avec Julien Théry-Astruc, professeur d’histoire médiévale à l’université Lyon II Louis Lumière. Bonne écoute.

Le prêche de François aux oiseaux (v. 1295-1299) fresque murale par Giotto, dans la basilique Saint-François de la ville d’Assise.

Un peu de lectures pour mieux connaître l’ordre franciscain :

  • Jacques Le Goff, Saint François d’Assise, Paris, Gallimard, 2014 (1re édition 1999).
  • Clément Lenoble, L’exercice de la pauvreté. Économie et religion chez les franciscains d’Avignon (XIIIe-XVe siècle), Rennes, PUR 2013.
  • John Tolan, Le saint chez le sultan. La rencontre de François d’Assise et de l’Islam. Huit siècles d’interprétation, Paris, Seul, 2009.
  • André Vauchez, François d’Assises, Paris, Fayard, 2009.
image_2_fioretti
Roberto Rosselini, Les Onze Fioretti de François d’Assise, 1951. L’image de moines pauvres errant sous la pluie, à l’opposé d’une Église jugée trop opulente, fascine encore à l’époque contemporaine.

Merci pour le montage au très spirituel Exomène.

William Blanc

Aucun commentaire sur Fréquence médiévale : François d’Assise et les Franciscains

Fréquence médiévale : la passion de Valenciennes

Fréquence médiévale, après avoir traité du théâtre médiéval, s’intéresse à une immense pièce, la passion de Valenciennes, qui a été jouée à Valenciennes : plusieurs dizaines de milliers de vers,…

Fréquence médiévale, après avoir traité du théâtre médiéval, s’intéresse à une immense pièce, la passion de Valenciennes, qui a été jouée à Valenciennes : plusieurs dizaines de milliers de vers, des dizaines et des dizaines d’acteurs, vingt-cinq jours de représentation (oui, vous avez bien lu !), cette superproduction a été reconstituée par une équipe universitaire que vous pouvez visionner ici. Pour en parler, nous avons eu le plaisir d’interviewer Xavier Leroux, professeur des universités en langue et littérature médiévales à l’université de Toulon, qui nous parle de ce projet phénoménal et des défis auquel toute l’équipe a fait face pour tenter de « recréer » la passion de Valenciennes.
Bonne écoute :

Merci à Exomène, l’homme aux mille mystères, pour le montage.

William Blanc

Aucun commentaire sur Fréquence médiévale : la passion de Valenciennes

Fréquence médiévale : Voyage dans l’Empire mongol

Fréquence médiévale part sur les traces de l’Empire mongol et des voyageurs occidentaux qui l’ont côtoyé. Marco Polo, le plus connu d’entre eux, éclipse tellement les autres qu’on oublie qu’il…

Fréquence médiévale part sur les traces de l’Empire mongol et des voyageurs occidentaux qui l’ont côtoyé. Marco Polo, le plus connu d’entre eux, éclipse tellement les autres qu’on oublie qu’il a été précédé par plusieurs grands voyageurs. Parmi eux, Jean de Plancarpin, un franciscain, véritable mélange entre Guillaume de Baskerville et de James Bond, qui est allé au cœur de l’Empire mongol et qui nous a laissé de son voyage une longue chronique publiée aujourd’hui par les éditions Anacharsis. Pour en savoir plus sur ce personnage haut en couleur, nous avons le plaisir de recevoir Thomas Tanase, ancien membre de l’École française de Rome, qui a rédigé une longue et instructive introduction au texte de Jean de Plancarpin.
Bonne écoute.

Et merci pour la technique à Exomène, le grand khan des platines.

mongol

William Blanc

Aucun commentaire sur Fréquence médiévale : Voyage dans l’Empire mongol

Fréquence médiévale : les barbares

La notion de « barbare » a longtemps été associée au Moyen âge. Ce sont les barbares qui auraient provoqué la chute de l’Empire romain et fondé les premiers royaumes (burgondes, francs,…

Une vision traditionnelle de la bataille des champs Catalauniques (451), où des barbares étaient présent en majorité dans les deux camps.
Une vision traditionnelle de la bataille des champs Catalauniques (451), où des barbares étaient présent en majorité dans les deux camps.

La notion de « barbare » a longtemps été associée au Moyen âge. Ce sont les barbares qui auraient provoqué la chute de l’Empire romain et fondé les premiers royaumes (burgondes, francs, ostrogoths, wisigoths, saxons) du Haut Moyen âge. Mais cette vision, héritée en grande partie du XIXe siècle, est-elle opérante ? Comment se définit la barbarie au fil des siècles ?
Pour en savoir plus, nous avons le plaisir de recevoir Bruno Dumézil, directeur du livre Les Barbares (PUF, 2016), superbe ouvrage collectif qui a rassemblé plus de 150 contributeurs et contributrices de dix nationalités, et l’un des principaux collaborateurs du livre, Adrien Bayard, docteur en Histoire. Avec eux, nous avons entamé un long voyage de l’Antiquité jusqu’à aujourd’hui, à travers les différentes représentations de la barbarie, des Grecs à Conan le barbare, du royaume mérovingien à la fantasy, les jeux vidéos ou la série Vikings.
Bonne écoute :

Merci pour le montage à Exomène, le burgonde des platines.
N’hésitez pas à lire également deux autres ouvrages passionnants de Bruno Dumézil : La reine Brunehaut (Fayard, 2008) et Les Barbares expliqués à mon fils (Seuil, 2010).

William Blanc

9782130749851_v100
Aucun commentaire sur Fréquence médiévale : les barbares

Fréquence fantasy : le steampunk et la fantasy vaporiste

Le steampunk, c’est de la fantasy avec de la vapeur. À moins que cela ne soit de la science-fiction. Pour y voir plus claire dans ce genre qui fait fureur…

Le steampunk, c’est de la fantasy avec de la vapeur. À moins que cela ne soit de la science-fiction. Pour y voir plus claire dans ce genre qui fait fureur dans l’imaginaire contemporain (pensez au film récent Mortal Engines ou a certains dessins animés d’Hayao Miyazaki), Fréquence médiévale est allé interviewer Arthur Morgan, co-auteur (avec Etienne Barillier) du Guide Steampunk paru chez ActuSf. Avec lui, nous avons explorer les univers vaporistes et leurs origines liées au mythe du roi Arthur.
Bonne écoute :

Quelques romans vaporistes à lire :

  • La Lune seule le sait, de Johan Heliot,
  • La Ligue des gentlemen extraordinaires, d’Alan Moore.
  • Arcadia de Fabrice Colin, où les préraphaélites et le mythe arthurien rencontrent le steampunk. Qui dit mieux ?

Merci à Exomène, notre vaporiste rien qu’à nous, pour le montage de cette émission, et à Cécile pour son soutien. Merci aussi à l’excellent festival Atrebatia d’Arras où nous avons enregistré l’émission.

William Blanc

Aucun commentaire sur Fréquence fantasy : le steampunk et la fantasy vaporiste

Type on the field below and hit Enter/Return to search